topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/04/2010

élection à la présidence de l`Université de Cocody

859480939.JPGPrévues pour se tenir le 17 décembre 2009, les élections à l'Université de Cocody en vue d'élire le président de cette Institution, n'ont jusque-là pas lieu. Cinq candidats sont déclarés. Ce sont les professeurs Aloko N'guessan, Melèdje Djedjro, Diomandé Isidore, Mme Bakayoko Ly Ramata et Aké M'gbo, désigné comme le candidat de la présidence.

Mais nous le sitedeguykouassi avons  choisi le candidat, celui aux réalisations concrètes et parmi ces candidats une seule liste rempli bien ces conditions. Et bien c’est la liste du professeurs Aloko N’Guessan Jérôme, directeur de l’Institut de géographie tropicale( Igt), suivez l’homme :

Il dit avoir le sentiment que le devoir l’appelle. Après avoir été Doyen de l’Ufr Science de l’homme et de la société(Shs), le Pr Aloko Jérôme N’guessan a accepté de mettre ses capacités managériales au service de l’Institut de géographie tropical (Igt) qu’il est en train de moderniser. Grâce à lui, cet institut a pu rattraper son retard est s’apprête à entamer l’année universitaire 2009-2010. « J’ai accumulé une somme d’expériences qui légitiment ma candidature à ce poste au moment où notre Université continue de traverser une crise structurelle importante marquée par les effectifs pléthoriques, la dégradation de l’environnement, le sous-équipement chronique, les années universitaires tronquées, le déficit de crédibilité de notre Institution universitaire vis-à-vis de la société, la tentation récurrente de l’Université à être la caisse de résonnance de la vie politique ivoirienne alors que ce n’est pas sa vocation première… Je suis candidat pour faire partager la vision d’une Université préoccupée par ses missions essentielles, avec ces questions centrales que sont : Comment aller à la rénovation pédagogique, essentielle et à la crédibilisation de nos diplômes ? Comment recréer et retisser les liens nécessaires avec notre société au service de laquelle nous devons être ? Comment réactiver notre coopération internationale ? Comment créer les conditions pour que notre Université retrouve sa place et ses fonctions dans notre société actuelle et apporte sa contribution à la construction des savoirs au bénéfice de la « société mondiale » ? Pour le candidat Aloko, il est question de mettre au service de toute l’université de Cocody ce qu’il a réussi à l’Igt.

«Nous avons réussi une programmation de cours en ligne, une organisation des examens en ligne, une proclamation des résultats en ligne. Aujourd’hui, nous sommes prêts à entamer l’année universitaire 2009-2010. Nous voulons faire profiter l’université de cette avance», a ajouté le Professeur. Pour lui, la bonne gestion du temps, la capacité d’organisation, les ressources humaines sont des moyens. Ainsi, avec ses colistiers que sont les Pr Hélène Yapo Etté, chef du service de médecine légale et Pr Kouakou, il a établi un programme qui accorde une grande place au recrutement des enseignants. «La meilleure façon d’éteindre la question des heures complémentaires, c’est de recruter des enseignants en nombre suffisant pour que chacun ait son quota horaire. En attendant, l’Etat devra faire l’effort de payer ce que cet effort supplémentaire demandé aux enseignants lui coûte financièrement», a t-il soutenu.

 

Chers Enseignants-chercheurs, Chercheurs,
Personnels Administratifs et techniques, Etudiants, Partenaires de l’Université de Cocody,

Ne vous laissez pas berner pas la pléiade des images et affiches publicitaire faites-le bon choix l’avenir de notre institutions en dépens.

 

Guy kouassi

17/03/2010

COTE D’IVOIRE-ENSEIGNEMENT SUPERIEUR-ELECTION DU PRESIDENT DE L’UNIVERSITE DE COCODY Guillaume Soro préconise la réouverture des candidatures

Photo2 024.jpgLe Premier ministre, S.E.M. Guillaume Soro a reçu en audience mardi après midi, à son cabinet, les membres du rectorat de l’Université de Cocody (Abidjan), pour des pourparlers autour de la question essentielle  de l’élection du président et du Vice-président de l’Université de Cocody.
Initialement prévue pour le 17 décembre 2009, ‘’l’élection du président de l’Université de Cocody et de son Vice, n’a pu se tenir parce qu’il y a eu un candidat qui a été  forclos et cela a constitué un blocage’’ a declaré à sa sortie d’audience, le professeur Téa Gokou, président sortant de l’université de Cocody.
« C’est de cela que nous avons parlé avec le Premier ministre Guillaume Soro, des solutions sont en vue pour que cette élection  ait lieu, le plus rapidement possible » a-t-il ajouté.
Ainsi donc, « le Premier ministre Guillaume Soro a préconisé la réouverture d’une nouvelle liste afin d’enregistrer toutes les candidatures qui vont se manifester d’où la brèche pour le retour du candidat forclos » a indiqué le professeur Téa Gokou.
Il n’a pas aussi manqué de livrer  le message de  Guillaume Soro, à l’endroit des candidats à la présidence de l’université de Cocody.
A savoir, « lorsqu’on veut être président de l’université, ce n’est pas pour s’enorgueillir, mais pour servir la nation et donc il faudrait que tout le monde se calme, pour que cette élection se déroule dans la transparence » a relaté le professeur Téa Gokou.
A l’issue de ces échanges avec le patron de la primature, le professeur Téa Gokou a souligné que le Premier ministre Guillaume Soro  ira s’enquérir auprès du Président de la République, S.E.M. Laurent Gbagbo pour harmoniser les décisions à mettre en œuvre avec le ministre de tutelle.
Notons que le président sortant de l’université de Cocody, le professeur Téa Gokou, élu en 2001, a été auteur d’un mandat de Quatre ans une  fois renouvelable.

source: www.premierministre.ci/  photo guy kouassi