topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/07/2010

c'est fait! l'afrique vient de réussir sa premiere coupe du monde et Iniesta envoie l'Espagne au paradis (0:1)

L'Espagne a attendu le bout de la prolongation pour s'offrir un titre historique. La Furia Roja s'est fait peur, mais elle a trouvé son sauveur en Andrés Iniesta, buteur entré dans la légende. Les Oranjes restent maudits.

"Les deux équipes partent sur un même pied : aucun joueur n'a jamais joué un match aussi important que celui de dimanche". La pression, l'impavide Bert van Marwijk n'est pas du genre à la craindre. Le druide salmantin Vincent del Bosque non plus. Pourtant le poids de l'enjeu a pris le pas sur le jeu de leurs troupes dans une finale où finalement tactique et physique ont rimé avec fantastique.

Après trois minutes viriles mais correctes, Maarten Stekelenburg prive Sergio Ramos d’un juteux quartier d’oranje. Sa parade sur la tête du Madrilène, servi par le pied princier de Xavi, sauve les Pays-Bas du pire des scénarii (5’). La furie roja - en bleu pour l'occasion - continue dans un premier quart d’heure complètement ibère : John Heintinga dégage dans les airs de Soweto un centre tendu de Ramos (11’), puis guy kouassi.jpgDavid Villa trouve le petit filet sur une reprise du gauche dans la surface (12’).

Le champion d’Europe monopolise le cuir. Le placide Bert van Marwijk se lève nerveusement pour recadrer sa formation. "Si vous laissez jouer les Espagnols, ils dominent le match et vous n'êtes plus maîtres de la situation", déclarait Robin van Persie la veille. Le gourou batave, lucide, espère prévenir pour ne pas avoir à guérir. Quand sa troupe s’endort et perd du rythme, Del Bosque tente également de jouer au stratège thaumaturge en modifiant la donne tactique sur le placement de son trident Iniesta-Xavi-Pedro.

Et c’est dans l’axe, où il est repositionné ponctuellement, que Pedro frôle le montant néerlandais d’une frappe à ras de terre (38’). Les Pays-Bas, alors plus dangereux dans la rudesse de leurs interventions défensives que devant les cages d’Iker Casillas, attendent les arrêts de jeu pour s’illustrer. C’est Arjen Robben qui oblige "San Iker" à se coucher

Lire la suite

02/07/2010

Uruguay - Ghana, Ecrire l'Histoire ou renouer avec

GHA.jpgMalgré un passé glorieux en Coupe du Monde de la FIFA, l'Uruguay n'avait plus atteint les quarts de finale depuis 1970, année où il avait fini quatrième. De son côté, le Ghana réalise ici son meilleur parcours dans la compétition. En effet, il y a quatre ans, il s'était incliné en huitième de finale pour sa première participation à l'épreuve reine.

Comme à Allemagne 2006, les Black Stars sont les seuls représentants africains à être sortis des poules. Vendredi, ils espèrent être la première équipe du continent à atteindre les demi-finales. Pour cela, il leur faudra battre une Celeste en grande forme qui compte dans ses rangs l'une des attaques les plus dynamiques du tournoi.

Le match
Uruguay - Ghana, Johannesburg (Soccer City), 2 juillet, 20h30 (heure locale)

Si l'Uruguay a peiné pour se qualifier pour Afrique du Sud 2010, il est finalement apparu comme l'une des révélations de la première phase, en terminant en tête du Groupe A. Après un match nul et vierge contre la France, la Celeste a enchaîné trois victoires consécutives, des succès acquis en grande partie grâce à Diego Forlan et Luis Suarez, ses deux prolifiques attaquants. Forlan a signé un doublé face à l'Afrique du Sud (3:0) tandis que Suarez s'est illustré en inscrivant trois buts, face au Mexique (1:0) et à la République de Corée (2:1). Edinson Cavani, qui complète le trio offensif sud-américain, n'a pas encore trouvé le chemin des filets mais attention, la moindre erreur de marquage pourrait s'avérer fatale. Cependant, Milovan Rajevac, le sélectionneur serbe des Blacks Stars s'est forgé une réputation de fin technicien et a bâti l'une des meilleures défenses africaines.1260739_thumb.jpg

Il n'y aurait rien d'étonnant à ce que les Ghanéens soient quelque peu intimidés par l'enjeu de la rencontre. Pourtant, la plus jeune équipe du tournoi semble imperturbable. Après tout, elle compte dans ses rangs plusieurs vainqueurs de la dernière Coupe du Monde U-20 de la FIFA et reste sur une place de finaliste en Coupe d'Afrique des Nations, en janvier dernier. Habitués des matches serrés (trois victoires d'affilée sur la plus petite des marques en CAN), les Blacks Stars se sont montrés solides lors de leur huitième de finale face aux États-Unis. Opposés à une formation américaine qui avait réussi plusieurs come-backs de dernière minute au cours de la compétition, les Africains se sont finalement imposés 2:1 durant la prolongation. D'un point de vue personnel, Asamoah Gyan a inscrit trois des quatre buts de son équipe et, malgré un blessure à la cheville, il devrait rester le fer de lance de l'attaque ghanéenne. Kevin-Prince Boateng, lui, a été touché à la cuisse au tour précédent mais il semble en mesure de gagner sa course contre la montre. Malheureusement, il faudra inévitablement se passer d'Andre Ayew, suspendu. Une absence qui risque de peser lourd mais qui pourrait profiter à Sulley Muntari, le milieu de terrain de l'Inter, qui, pour l'instant, a dû se contenter de bouts de matches. Par ailleurs, le retour d'Isaac Vorsah, blessé en début de tournoi, pourrait faire le plus grand bien au Ghana.

Le duel
Luis Suarez - John Mensah

John Mensah, l'un des hommes forts de la défense ghanéenne, va devoir mettre toute son expérience à profit pour contrer la créativité et la vitesse de l'attaquant uruguayen. En effet, doté d'une excellente technique, le buteur de l'Ajax est capable de marquer de n'importe où dès qu'il approche de la surface. Puissant, Mensah devrait avoir le dernier mot dans le jeu aérien mais il risque d'être pris de vitesse en contre-attaque. S'il devait être aligné, Vorsah apporterait alors un soutien précieux à l'ancien Lyonnais.

La stat
7.
Asamoah Gyan a marqué sept des onze buts inscrits par le Ghana au cours des matches internationaux joués en 2010. Les autres réalisations sont signées Ayew, Boateng, Muntari et Quincy Owusu-Abeyie.

Entendu...
"Il sont rapides, puissants et ils ont bien joué lors des matches précédents, notamment face à l'Allemagne." - Diego Forlan, attaquant de l'Uruguay

"Ils ont une très bonne équipe, principalement d'un point de vue offensif. On va devoir rester vigilants, d'autant plus qu'ils ont des joueurs du calibre de Forlan ou de Suarez." - Asamoah Gyan, attaquant du Ghana1115588_full-prt.jpg

Parole de fan
"Les deux équipes m'ont impressionné. Les Ghanéens ont démontré des qualités de vitesse et d'adresse dans les transmissions. La défense ne constitue pas leur point fort mais ils savent se projeter très vite vers l'avant. Comme l'a écrit un autre internaute, je pense que l'équipe qui ouvrira le score l'emportera. Si c'est le cas, le Ghana peut passer." - OnTarget06, utilisateur de FIFA.com

Donnez votre opinion !
Le Ghana peut-il faire mieux que le Cameroun en 1990 et le Sénégal en 2002, et être la première équipe africaine à atteindre le dernier carré ? Ou l'Uruguay, double champion du monde, continuera-t-il son bon parcours dans un tournoi qui semble sourire aux équipes sud-américaines ?

20/06/2010

aidé par l'arbitre, Le Brésil donne le tournis aux Ivoiriens (3:1)

1252707_large.jpgLe Brésil s’est imposé 3:1 sur la Côte d’Ivoire dans le Groupe G de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 au Soccer City Stadium de Johannesburg grâce a soutient sans faille de l’arbitre.

Les Brésiliens affolaient la défense ivoirienne dès la première minute mais Robinho concluait sa contre-attaque rapide par un tir largement au-dessus. Les Eléphants prenaient l’ascendant physique sur le Brésil, notamment grâce à un Guy Demel imposant. Mais les Africains ne se montraient vraiment dangereux que sur coups francs. Celui de Didier Drogba passait bien au-dessus (13’), celui d’Emmanuel Eboue aurait pu être réceptionné par Salomon Kalou ou Kolo Touré mais le gardien Julio Cesar dégageait des poings (15’).

Lire la suite

23:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sport, fifa, 2010