topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/04/2010

Cycle menstruel de le femme et risque de grossesse

Chez la femme, le cycle menstruel est rythmé par plusieurs périodes distinctes. Celle de l'ovulation située en milieu de cycle correspond au meilleur moment pour procréer.

La période d'ovulation se situe en milieu de cycle (13e ou 14e jour). Elle intervient après une période de préparation de l'ovaire qui commence dès le 1e jour des règles.

Le jour de l’ovulation correspond au moment où l'ovaire expulse un ovule vers la trompe. C’est là qu’il pourra s’unir à un spermatozoïde pour donner naissance 9 mois plus tard à un enfant. Sachant que l'ovule n'a qu'une durée de vie de 12 à 24 heures, les couples qui souhaitent avoir un enfant doivent surveiller le cycle menstruel pour qu'un rapport sexuel intervienne dans le même temps voire même un peu avant puisque les spermatozoïdes survivent dans le col de l’utérus pendant 3 à 5 jours. La période de fertilité chez la femme se situe donc entre 4 jours avant l’ovulation et 24h après. Pour un cycle normal de 28 jours, qui débute le 1er jour des règles, l’ovulation a lieu le 14e jour. Pour les cycles plus courts, l'ovulation peut intervenir dès le 10e jour.

Les signes de l'ovulation

Pour améliorer les chances de procréation, plusieurs techniques existent pour déceler le moment de l'ovulation. Certaines femmes présentent quelques signes pendant cette période (seins tendus, douleur dans l'ovaire qui ovule, libido renforcée, sécrétions vaginales plus riches) mais d'autres ne perçoivent rien. Pour ces femmes précisément, plusieurs techniques permettent de déceler le moment de l'ovulation. Parmi les plus répandues et les plus sûres, on compte celle dite des rapports programmés. Elle consiste en une surveillance hormonale le plus souvent par test urinaire. Ces tests d'ovulation vendus en pharmacie permettent de détecter l'imminence de l'ovulation (24 à 48 heures à l'avance) en fonction de la concentration d’hormones présentes dans l’urine et permettent au couple d'avoir des rapports au moment de la fécondité maximale. Ils sont très efficaces et renseignent sur la date d’ovulation, y compris lorsque les cycles sont irréguliers. L'autre technique très répandue repose sur les variations de température du corps. Pour créer une courbe de température fiable, la femme doit prendre sa température tous les matins pendant 3 mois avant de se lever, en commençant le premier jour des règles. Le passage d’une température basse à une température haute se fait très rapidement. Le " pic de température " coïncide avec la fin de l'ovulation. Cette technique a un inconvénient majeur : elle nécessite d’avoir des cycles réguliers car elle détecte l’ovulation a posteriori.

L'ovulation provoquée 17918.gif

Dans les cas les plus difficiles où la procréation n'arrive pas, il est possible d'envisager le recours à une technique plus médicalisée. Cette technique repose sur un traitement de stimulation hormonale léger et le déclenchement forcé par une injection ponctuelle d'hormone. Cette technique permet d'obtenir une ovulation de meilleure qualité en nombre d'ovocytes ce qui multiplie les chances de réussite. Au négatif, ces techniques augmentent le risque de grossesse multiple (jumeaux, voire triplés).

 

Lire la suite