topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

25/06/2010

INONDATION A ABIDJAN: un peu comme d’habitude

pluie8.jpgCe ne sont plus seulement les habitants des quartiers précaire qui payent le prix cette foie même les quartiers les plus chic d’Abidjan ont été visitée, C'est désolant, c'est regrettable et honteux pour la côte d'ivoire de chaque année récolter les fruits de la négligence et de la légèreté des différents acteurs en présence. L'inondation est devenue une coutume à Abidjan pendant les saisons. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Abidjan ce jeudi 24 juin ont causé la mort de dix personnes et de nombreux sans abri, ainsi qu’un individu disparu, après avoir basculé dans un caniveau. Ce bilan constitue les points saillants des opérations menées par les sapeurs pompiers militaires fortement renforcés par leurs frères d’armes des forces nationales et internationales.

Lire la suite

11/06/2010

Expulsé d'Abidjan, l'imam Kobeïssi de retour à Abidjan.

big_Imam_Kobeissy.jpg

Expulsé d'Abidjan en 2009 pour soutien financer au Hezbollah, l'imam de la communauté libanaise de Côte d'Ivoire, Abdul Menhem Kobeïssi est à Abidjan depuis le début de ce moi.

Cette information a été donnée par un membre de l'association culturelle Al Ghadir, " il est actuellement ici parmi ses fidèles", a-t-il déclaré.

C'est suite à des accusations américaines de financer le Hezbollah libanais que l'imam Kobeïssi a été expulsé d'Abidjan.

Moins d'une année après, il est de retour dans le pays. Il retourne donc sa mosquée du quartier de Marcory.

Cette information a été confirmée par le ministère de l'Intérieur ivoirien. Pour ce ministère, "Les raisons d'hier ne sont pas celles d'aujourd'hui".

A l'époque, le Trésor américain accusait l'imam libanais d'"accueillir de hauts responsables du Hezbollah en voyage dans le pays et dans d'autres régions d'Afrique pour récolter des fonds" pour ce groupe.

Ainsi, le gouvernement américain lui avait imposé une interdiction d'avoir des activités aux États-Unis. Ses actifs sur le sol américain avaient été gelés.

Aussi, il a été interdit à tout ressortissant américain d'avoir des relations d'affaires avec lui.

votre avis sur le silence  de nos dirigeants politique

20:38 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : imam, islam, libanais, abidjan

07/05/2010

Election à la présidence de l`Université de Cocody, hier : Aucun candidat n`a obtenu la majorité absolue

affiche-de-NGBO1.jpgL'élection du président de l'Université de Cocody a eu lieu, hier. La liste du Pr Bakayoko Ly Ramata, qui a obtenu 110 voix soit 31,88% des voix exprimées et la liste du Pr N'Gbo Aké Gilbert Marie qui a obtenu 159 voix soit 46,08 % des voix exprimées seront aux prises au second tour qui aura lieu le vendredi 14 mai 2010. Dr Yapi Jacob, président du comité chargé des élections et représentant du ministre de l'Enseignement supérieur, a donné les résultats sous le coup de 21h en ces termes : " Le collège électoral était composé de 370 électeurs, on a constaté 23 absences. A l'issue du dépouillement des bulletins de vote, en présence des représentants des candidats, les résultats suivants ont été obtenus : taux de participation, 93,78%. La liste du Pr Alloco N'guessan Jérôme a obtenu 26 voix soit 7,57% des voix exprimées, la liste du Pr Bakayoko Ly Ramata, a obtenu 110 voix soit 31,88% des voix exprimées, la liste du Pr Mélèdj Djédjéro Francisco Frédéric a obtenu 20 voix soit 5,80% des voix exprimées. La liste du Pr Diomandé Moyenou Isidore Jean-Marie a obtenu 30 voix soit 8,70 % des voix exprimées, la liste du Pr N'gbo Aké Gilbert Marie a obtenu 159 voix soit 46,08 % des voix exprimées. Aucune liste n'a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés. Par conséquent, il est procédé à un second tour dans un délai d'une semaine à compter de la date de proclamation des résultats du premier tour. Le jeudi 13 mai 2010, date réglementaire du second tour étant un jour férié, le second tour est fixé au vendredi 14 mai 2010 à 8h dans la salle du conseil de l'Université de Cocody. Seules se présentent à ce second tour, les deux listes ayant recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier… ". En effet, 370 électeurs, enseignants conseillers d'Ufr, personnel administratif technique conseillers d'Ufr, étudiants, membres des services centraux et personnalités extérieures responsables par exemple des grandes sociétés d'Etat ont pris part au vote qui s'est déroulé dans le calme à la salle du conseil de l'Université de 8h à 18h. Un détachement de policiers renforcé dans la soirée a veillé à la sécurité. Les étudiants massivement ont attendu la proclamation des résultats. Ils ont bruyamment manifesté leur joie à l'annonce du nombre de voix obtenues par la liste du professeur N'gbo. Mais ce fut la désillusion quand le président du comité électoral annonça un second tour parce qu'aucune liste n'a obtenu la majorité absolue. Chose curieuse, le scrutin s'est déroulé avec les affiches de campagne encore placardées sur les murs des bâtiments. Au-dessus de la porte d'entrée de la salle du conseil, l'on pouvait apercevoir un poster du candidat Aké N'gbo. Ce candidat est celui qui est " le plus " visible à l'Université de Cocody tant les posters le présentant avec ses colistiers sont nombreux et grands. D'aucuns le présentent à tort ou à raison comme le candidat du camp présidentiel. Les grands posters, les moyens dégagés pour la campagne mais aussi le passé militent en faveur de la première hypothèse. En effet, Aké N'gbo était en 2008, le seul candidat contre le président sortant Téa Gbokou. Il aurait été appelé à l'époque par l'actuel camp présidentiel pour qu'il retire sa candidature pour donner un second mandat à Téa Gbokou. Avec la ferme promesse qu'il sera soutenu à l'élection de 2009 qui a été reportée à 2010 et qui a finalement eu lieu, hier.