topblog Ivoire blogs

27/03/2014

AWA FADIGA, notre compassion face à la double cruauté humaine

Toute la nation te porte dans son cœur, je ne pouvais rester indifférent je n'ai eu que mes mots pour t'exprimer notre compassion face à la double cruauté humaine :

Hommage à une belle et courageuse héroïne

Sortie tôt un beau matin joyeux Lemanequin.jpg
Pour rejoindre son lieu de travail 
Où elle posait de sa belle beauté qui achevait de crever les yeux
Elle fit certainement un au revoir à sa famille.

Elle ne se doutait pas de ce que cette journée lui réservait 
Alors qu’elle marchait de toute son allure féline 
Tendre sylphide et démarche majestueusement d’une Reine d’un Palais 
Elle s’occupait de sa passion, parlait à ces amis au téléphone par sa voix câline

Elle déjeuna surement dans un restau de la place 
Et ne pouvait à aucun moment imaginer que ce mets copieux
Serait certainement le dernier sans oublier la belle glace 
Qu’elle avait l’habitude de déguster toujours en ce lieu

Le travail terminé après cette dure journée 
Elle fit un coucou à ces collègues et amis, 
D’un sourire d’une jovialité habituelle relevée
Par son parfum qui tournait les esprits à la folie

Elle se pointa au bord de la route dès sa sortie du couloir
De la route bien animée et éclairée 
Et arrêta un taxi pour sa destination des soirs
Elle monta rassurer, assise derrière en silence

Manipulant à souhait son smartphone 
En écrivant des textes à son interlocuteur 
‘’ Je suis dans le taxi et pas loin, entends-tu les bruits des klaxons qui résonnent?
Il répondit oui pas de souci je t’attends avec impatience et c’est que du bonheur

Le taxi se gara dans le noir sombre 
Elle demanda au chauffeur 

Lire la suite

06/12/2013

MANDELA FATHER OF LE SITE DE GUY KOUASSI

images (1).jpg

Lire la suite

15/05/2013

zoophilie. une jeune nigériane de 26 ans faits des révélations à en couper le soufle

zoo.jpgLolita est Nigériane et a seulement 26 printemps lorsque son témoignage est récolté. Son parcours est une illustration parfaite du calvaire de plusieurs milliers de femmes africaines. La prostitution a fait d’elle une droguée et une alcoolique que le sida précipite dans les bras de la Grande Faucheuse.

 Voilà un bout de son calvaire... 

« Si seulement j’avais su ce qui m’attendait dans ce monde de fou, ce monde que tout le monde admire, ce monde où ils veulent tous venir, [...] Un monde où, nous les prostituées africaines, sommes considérées comme de la merde, des esclaves à qui on fait manger des excréments et boire des urines. On trouve normal que des malades, des pervers, des gens riches utilisent leur pouvoir et leur argent pour faire des choses aussi graves sur des êtres humains.

Lire la suite