topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/04/2010

Solidarité pour Yves Zogbo Junior, malade: lancement de l`Opération "1 million de sms à Junior"

Solidarite_Junior%20(11).jpgSamedi 3 avril 2010. Abidjan. Hôtel Novotel, Plateau. Artistes et hommes de médias se donnent la main pour soutenir le célèbre animateur Yves Zogbo Junior, traité depuis des mois dans un hôpital parisien, en France.

Depuis plusieurs mois, une vague de solidarité s’était déjà levée par les confrères journalistes des organes de presse écrite et de la presse en ligne.

Mais avec l’opération « l`Opération "1 million de sms à Junior" » cet élan de solidarité est boosté. L’opération a été lancée le samedi 3 avril dernier. Les artistes et hommes de médias présents à cette cérémonie ont décidé de se donner la main pour soutenir Yves Zogbo Junior, traité depuis des mois dans un hôpital parisien, en France.

Sur l’affiche, un message choc et incitatif : «Je mourrai certainement un jour, mais pas sans vous avoir revu ».

200 francs CFA c’est le prix du sms que vous enverrai au 98111.

Vous aussi faites parler votre cœur.


cliquer ici

Photo: de g. à dr. Claude Bassolé et Jack Delly

 

802296503.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Solidarite_Junior (17).JPG


00:00 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (3)

25/03/2010

AXE GAGNOA-DIVO: UN EFFROYABLE ACCIDENT PROVOQUE PAR DES COUPEURS DE ROUTE!

1780304157.JPG

C'est vraiment horrible ! Voici le résultat du travail des coupeurs de route, la semaine dernière, sur l'axe Gagnoa-Divo.

Après avoir arrêté un car, ils dépouillent les passagers et les font coucher à plat ventre sur la route, juste après le car en stationnement.

Malheureusement, un autre car arrive à toute vitesse, tente le dépassement et se retrouve sur tous ces infortunés passagers qu'il a écrasés.

13 morts sur le champ et de nombreux blessés graves. Les coupeurs de route ont eu le temps de prendre le large. Comme des lâches.

De grâce, évitez l'axe Abidjan-Gagnoa-Duékoué et prenez, de préférence, celui d'Abidjan-Yakro-Daloa-Duékoué, mais en journée.

Même en pleine journée, l'axe Man-Duékoué est parfois pris en otage par les coupeurs de route, pendant que les chemins des champs sont assaillis par d'autres coupeurs de route et  violeurs.

Ah, quel monde!

Attention, Attention! Voyageurs de Côte d'Ivoire, prudence, mille fois prudence!!!

Merci de partager notre peine et prudence à tous, en prenant soin d'informer le maximum de personnes.

plus d'info cliquer ici

Guillaume Kouamé Brou

 

21:00 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (2)

16/03/2010

Hiré : Un python met des voleurs aux arrêts

photo9262177504b9eddcab2cd7.jpg

 

 

 

 

 

Tous

les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire, dit l'adage. Pour cette histoire qui relève de l'ingéniosité de M. William Brown, l'on peut dire qu'il faut souvent user de son intelligence pour se débarrasser des visiteurs animés de desseins malsains.

Ainsi, cet homme d'affaires(?) libérien, venu chercher fortune dans une extraction minière de la cité des Oignons, était de tout temps victime de visites nocturnes. Et à chaque fois, à deux reprises, les quidams ont réussi à emporter d'énormes butins sans être inquiétés par le gardien et les chiens. Toujours absent de son domicile pour affaires, il ne savait plus à quel saint se vouer pour protéger ses biens ( ?). Alors, lui vint l'ingénieuse idée de trouver des reptiles pour les mettre dans sa chambre. Et, un de ses amis de lui conseiller d'élever des pythons. Ayant trouvé cette idée géniale, il va acheter un python, long de trois (03) mètres, qu'il dépose discrètement dans sa chambre à l'insu de son gardien. Naturellement, il devrait trouver de quoi nourrir ce reptile, même en son absence. Ce qu'il fît. Un jour, alors qu'il était parti pour trois jours, il reçut la visite de personnes indésirables et indélicates qui ont poussé l'audace d'entrer jusque dans sa chambre. Le bruit qu'ils faisaient a tiré le reptile de son sommeil. La lampe torche a fait scintiller une lumière dans la pénombre. Voulant s'approcher, ils virent le python et découvre sa forme monumentale. Peur panique ! Débandade dans la pénombre. L'un des voleurs trébuche, chute et tombe de tout son long sur le python. Tremblotant, il va engager un dialogue direct avec le reptile, selon les témoignages du gardien des lieux : " Pardon chef, je n'ai rien fait. C'est mon ami qui m'a demandé de venir l'accompagner. Il a fui. Je vais lui demander de venir dire la vérité ". Ainsi maîtrisé, le voleur ira le lendemain montrer les traces de son complice qui court toujours.

transcrit guy kouassi

source: le nouveau reveil