topblog Ivoire blogs

13/09/2010

SANDRA BULLOCK, se tourne vers l'humanitaire

Elle-a-inaugure-une-clinique-a-La-Nouvelle-Orleans-hier_diaporama.jpg

Elle a inauguré une clinique à La Nouvelle-Orléans

Sandra Bullock , Oscar de la meilleure actrice 2010 , a de nouveau le sourire, et c'est pour la bonne cause ! Les infidélités de son ex-mari Jesse James et le tonitruant divorce qui a suivi sont derrière elle, et désormais, elle se consacre aux choses qu'elle aime : sa carrière cinématographique , son fils adoptif Louis , et les œuvres humanitaires.

lors du cinquième anniversaire du passage de l'ouragan Katrina en Louisiane, l'actrice de 46 ans était à La Nouvelle-Orléans afin Sandra-Bullock-de-toute-beaute_diaporama.jpgd'inaugurer une nouvelle clinique à destination des populations défavorisées. Une ville qu'elle connaît bien, pour s'y être installée il y a quelques mois suite au scandale qui a éclaté après les révélations d'adultère de son ex-mari, Jesse James . Avec son fils Louis de huit mois, adopté dans la ville mère du jazz, elle a tourné la page et coule désormais des jours heureux entre vie familiale et actions de charité.

Rayonnante avec sa robe marine et son sourire éclatant, Sandra Bullock a montré encore une fois qu'elle avait du cœur ! Vous la trouvez comment ?

www.sandra-bullock.org

23:55 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (2)

05/07/2010

RDC : plus de 200 morts dans l’explosion d’un camion-citerne

44480.jpgPlusieurs dizaines de maisons du village de Sange, au Sud-Kivu, ont pris feu après l'explosion d'un camion-citerne. Il y a au moins 235 morts et des centaines de blessés, selon les dernières estimations.

AFP - Au moins 230 personnes, dont une soixantaine d'enfants, réunies pour regarder le Mondial de football, ont péri brûlées et une centaine ont été blessées vendredi dans l'est de la RD Congo, en voulant récupérer l'essence d'un camion-citerne accidenté qui a explosé.

Le drame s'est noué vers 18H00 (16H00 GMT) quand un camion-citerne, qui roulait probablement trop vite, s'est renversé sur le bas-côté de la route traversant le centre du village de Sange, dans la province du Sud-Kivu (est).

Blessé, le chauffeur du camion "a pu sortir de la cabine et a dit aux gens de s'éloigner parce qu'il y avait un risque d'explosion", a raconté samedi à l'AFP Tondo Sahizira, 28 ans, enseignant dans cette ville de quelque 50.000 habitants

"De l'essence commençait à sortir du camion, mais les gens, au lieu de fuir, sont venus récupérer le carburant. Quelques minutes après, il y a eu une explosion, du feu est sorti du camion et s'est propagé autour très rapidement. Des gens ont brûlé sur le champ. D'autres qui voulaient fuir ont été rattrapés par le feu et réduits en cendres", a-t-il témoigné.

Le feu s'est également propagé à une vingtaine d'habitations, construites en majorité en terre et recouvertes de paille ou de tôle, et qui ont brûlé.

"Nous sommes à plus de 230 morts et 105 blessés", a déclaré à l'AFP samedi en début d'après-midi le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo, qui s'est rendu sur les lieux du drame.

L'élu n'a pas donné de précisions sur l'identité des victimes, mais selon la Croix-Rouge Congolaise au Sud-Kivu, présente à Sange, une soixantaine d'enfants ont péri dans l'accident.

"Les morts étaient en majorité des téléspectateurs qui suivaient le match de la coupe du Monde entre le Brésil et la Hollande dans une salle de cinéma. Personne n'est sorti vivant de cette salle", selon le gouverneur.

"Beaucoup ont été surpris et n'ont pu se sauver. Il y avait des enfants. C'est terrible !", a témoigné à l'AFP Mbaka Munyerere, 54 ans, membre de la société civile d'une commune voisine.

Les blessés ont été acheminés vers les hôpitaux de Bukavu, le chef-lieu de la province, à 70 km au nord de Sange, et d'Uvira, à une trentaine de km au sud.

La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) a mis à la disposition des autorités "un hélicoptère et des ambulances pour évacuer les blessés" et "est prête à recevoir dans son hôpital chinois de Bukavu les blessés les plus graves", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Elle a également "déployé des équipes et des équipements sur place".

Les secours sont organisés par les services médicaux de Sange, de l'armée congolaise et du contingent pakistanais de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco), basé à Sange, a précisé le gouverneur Cishambo.

L'accident du camion-citerne serait dû "à un excès de vitesse", a indiqué à l'AFP un policier sous couvert d'anonymat. Selon une habitante, la route étroite est aussi très dangereuse, et souvent les camions fauchent des personnes ou du bétail.

Recouverts d'une bâche blanche, la plupart des corps des victimes étaient alignés près du camion-citerne couché sur un flanc, totalement calciné, et d'où sortait encore quelques flammes, constatait un correspondant de l'AFP samedi dans la matinée.

Autour des cadavres, une femme criait en pleurs: "Nous avons perdu nos hommes, nos enfants. Je suis morte, je n'ai plus de vie !".

Lire la suite

26/06/2010

la petite histoire sur le code de la route

25765_116096071747495_100000413078330_193883_5888019_n.jpg

20:50 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0)