topblog Ivoire blogs

01/04/2011

CRISE CI : La résidence tombe et pas de Laurent Gbagbo

01/04/2011 | 16:37:38

D'après un internaute qui communique avec une personne sur place,les forces républicaines de Côte d'Ivoire,(affiliées à Ouattara),n'auraient pas trouvé Gbagbo dans sa résidence présidentielle...

Les frci viennent tout juste de prendre le dessus sur les résistants qui tenaient la maison présidentielle à Cocody. Alors que le camp de gendarmerie « Agban » à Adjamé vient aussi de tomber sous le contrôle des Frci, ces derniers contrôlent désormais la symbolique résidence présidentielle située dans le quartier de « Cocody Ambassade ». 

Selon un Frci joint sur place, pas de Laurent Gbagbo dans les parage, ce dernier n’était donc pas à sa résidence comme le diffusaient ce jeudi son entourage sur les médias internationaux.

Alors que la possible fuite de Laurent Gbagbo par diversion hors du pays est de plus en plus probable, de nombreux bateaux type "hors bords" ayant été aperçus sur la lagune cette nuit de jeudi à vendredi. Même si certaines sources continuent à penser sa présence au palais présidentiel, Laurent Gbagbo aurait pu rejoindre un bateau sud africain qui longeait les côtes ivoiriennes ou tenter une autre destination. Tout indique à cette heure que nous serons vite fixé sur la question tant l'accélération de l'offensive est observée depuis ce jeudi soir.

Reste désormais le combat final du palais présidentiel qui fait toujours rage à cette heure entre les derniers éléments de la garde républicaine et les hommes de Cherif Ousmane et Vectho. Les bruits d'explosions sont entendus jusqu'à Yopougon. 

La grande surprise aura été le ralliement, sans nul doute opportun de dernière minute de Laurent Dona Fologo, pourtant un des plus grands supporter de Laurent Gbagbo et pourfendeur d'Alassane Ouattara et de la France.

En attendant le dénouement de la bataille du plateau qui sonnerait la fin de la guerre, les ivoiriens restent terrés chez eux, constatant, comme à Marcory ou Koumassi, les effets néfastes des pillages des magasins et maisons par tout type de délinquants de tout horizon confondu profitant des dernières heures d'anarchie dans le pays. 

Amy, Koaci.com Abidjan

29/03/2011

bouaflé , L’image d’un cœur apparaît encore sur une sauce graine.

guy patmos.jpgBouaflé, 23 mars , L’image du cœur est apparue sur une sauce graine mardi chez dame Kouassi Adjoua, une ménagère résidant au quartier Dioulabougou de Bouaflé.

Selon la dame en question, ce signe a été aperçu par sa fille juste après avoir mis la sauce au feu. « C’est une réponse de Dieu à mes prières en faveur de la paix en Côte d’Ivoire », a-t-elle tout simplement déclaré.

Depuis quelques jours, ce phénomène d'apparition du dessein d'un coeur sur de la sauce graine est récurrent en Côte d'Ivoire. Avant Bouaflé, des cas ont été constaté dans deux communes d'Abidjan ainsi qu'à Gagnoa, Soubré et Oumé.

alors quelle est l'explication qui se cache derrière ces apparution?

Lire la suite

17/03/2011

Excellences, MM les Présidents de la république des Présidents: voici les nouvelles du PEUPLE

Ado-Gbagbo-Bedie.jpgExcellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents,

Depuis novembre 2010, vous avez été brillamment élus présidents de votre Chère république par votre peuple.

L’un d’entre vous a eu sa victoire proclamée par le Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) et confirmée par l’ensemble de la communauté internationale. L’autre, a eu sa victoire confirmée par le Conseil Constitutionnel. L’armée et des »jeunes patriotes », quelques intellectuels panafricains fatigués du néocolonialisme constituent ses soutiens forts à travers le monde.

Excellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents, depuis vos brillantes élections, LE PEUPLE se meurt. Chaque jour, des hommes, des femmes, jeunes et enfants sont assassinés, violés, des biens publics et privés sont détruits. Certainement, vous n’en savez rien puisque retranchés dans vos palais respectifs.

Aussi, nous vous savons très occupés, préoccupés par la sauvegarde de vos intérêts respectifs et ceux de vos peuples. C’est donc pourquoi nous nous donnons la peine de vous donné les nouvelles du peuple, LE PEUPLE.

Lire la suite