topblog Ivoire blogs

18/03/2010

50 ans, Anniversaire des indépendances africaines

 

000_ARP2462298_0.jpg1960:  la Communauté franco-africaine, voulue par le général de Gaulle, a vécue. Précédées par la Guinée, en 1958, 14  colonies françaises accèdent à l'indépendance. Des colonies britanniques, dont le Ghana et le Nigeria,  et belges accèdent aussi à la souveraineté. Retour en photos sur les temps forts de cette période  historique.

Les hommes d'Etat parlent de l'indépendance

«Peuple de mon pays laisse éclater ta joie. Quel peuple plus que toi mérite sa joie. Tu as souffert plus que tous les autres en patience longtemps. Mais ta souffrance n'a pas été vaine. Tu as lutté mais pas inutilement puisque la victoire tu la connait aujourd'hui. Le besoin de dignité que tu portais en toi, le voici enfin satisfait. Tu es libre et avec fierté tu entres dans la grande famille des nations».
Félix Houphouët-Boigny. Discours de l'indépendance. 7 août 1960.

«Nous re-dédions maintenant notre action à la lutte pour émanciper les autres pays car l'indépendance du Ghana n'a aucun sens, tant qu'elle n'est pas liée à une libération totale du continent africain».
Kwame Nkrumah. Discours de l'indépendance du Ghana. 6 mars 1957.

 

«On dit : "mais nous avons le droit à l'indépendance". Mais certainement, oui. D'ailleurs l'indépendance quiconque la voudra, il pourra la prendre aussitôt. La métropole ne s'y opposera pas».
Général Charles de Gaulle. Discours prononcé à Brazzaville. 24 août 1958.»

«Oui, pour l'indépendance dans l'amitié, non dans la dispute».
Léopold Sédar Senghor. 1958.

«La politique du Sénégal clairement définie, s'est fixé trois objectifs qui sont dans l'ordre où elle veut les atteindre : l'indépendance, l'unité africaiine et la confédération». 
Valdiodio NDiaye. Discours au général de Gaulle, à Dakar. 26 août 1958

«Camerounais, Camerounaises, le Cameroun est libre et indépendant. L'indépendance et la liberté sont des biens qui se conquièrent et se reconquièrent chaque jour».
Ahmadou Ahidjo. Discours de l'indépendance du Cameroun. 1er janvier 1960.


«Maître de son destin, maître de ton destin, cher Togo, mon cher pays, te voilà libre, enfin».
Sylvanus Olympio. Cérémonie d'indépendance du Togo. 27 avril 1960.

000_APP2000071033532_07.jpg

«La République du Congo est proclamée et notre pays est aujourd'huientre les mains de ses enfants. Ensemble, mes frères, mes soeurs, nous allons entamer un nouveau combat, un sublime combat qui conduire notre pays à la paix, la prospérité et la grandeurs. Ensemble, nous allons établir la justice sociale et assurer que chacun reçoive le juste paiement de son travail».
Patrice LumumbaDiscours de l'indépendance du Congo. 30 juin 1960.

«C'est à présent que se joue l'avenir de notre pays et de notre peuple. C'est à présent que nous devons réussir ou échouer... et je dis avec force et conviction que nous réussirons, inch'Allah».
Modibo KeitaMessage au peuple du Mali, à l'occasion du Nouvel an 1961.

cliquer sur la suite pour voir les independances Africaine en image

Lire la suite

20/02/2010

Mamadou Tandja renversé, trois colonels prennent le pouvoir

images.jpgVictime d'un coup d'Etat, le président nigérien a été renversé par trois colonels qui ont institué un Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), dissous le gouvernement et nommé un nouveau président.  Mamadou Tandja serait

Lire la suite

06/12/2009

Guinée: Rumeurs persistantes de la mort de Moussa Dadis Camara

images.jpgcam1.jpgCrise politique en Guinée - Plusieurs commerçants de Madina, le plus grand marché de la Guinée, ont subitement fermé boutique samedi en fin de matinée, à la suite de rumeurs persistantes faisant état de la mort du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, évacué vendredi à Rabat, au Maroc, pour des soins après avoir été victime la veille, d'une tentative d'assassinat.

L'incident est survenu au cours d'une discussion houleuse sur les évènements du 28 septembre au cours desquels des militaires conduits par "Toumba" ont tué quelque 150 personnes et blessé plus de 1.200 autres qui dénonçaient les velléités du chef de la junte de se présenter à l'élection présidentielle prévue en janvier 2010 en Guinée.

En dépit des assurances de son arrestation données peu après l'attentat par le ministre à la Présidence chargé de la Communication, M. Idrissa Chérif, "Toumba" Diakité reste introuvable.

"Nous venons d'être informés sur place ici que Dadis a succombé à ses blessures et comme nous savons avec l'expérience que de tels évènements créent le désordre, nous préférons aller chez nous en attendant de voir ce que l'avenir nous réserve", a confié à la PANA un commerçant qui s'apprêtait à fermer boutique.

Des policiers en faction aux abords du marché ont déguerpi des lieux, laissant les automobilistes créer des embouteillages et retardant tous ceux qui cherchent à rentrer chez eux.

Les chauffeurs de taxis ne cessent de haranguer les passagers pour les exhorter à descendre de leurs véhicules pour leur permettre de se frayer un chemin et regagner leurs domiciles. Plusieurs stations d'essence sont également fermées.
images.jpg2222.jpg
Selon un avocat qui a requis l'anonymat, toutes les options sont possibles, notamment celle d'un autre coup de force si le chef de la junte succombait à ses blessures. Il estime qu'un climat de méfiance et de suspicion prévaut entre les membres du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) au pouvoir depuis le 23 décembre dernier, à la suite de la mort des suites d'une longue maladie du président Lansana Conté.

Conakry - Pana 06/12/2009