topblog Ivoire blogs

05/10/2012

COTE D'IVOIRE : Adama Ouattara dit «Adamo de Genève», le brouteur le plus recherché d'Abidjan !

gggg.jpgvoici la photo du brouteur le plus recherché de Côte d'Ivoire. Adama Ouattara dit "Adamo de Genève" qui avait escroqué une française en usurpant l'identité et l'image d'un canadien pour un montant de 65 000 euros (+40 millions fcfa) lié à un projet d'achat de plantation de Cacao à Aboisso.

Lire la suite

22/03/2012

CPI la baguette répressive des dirigeants Africains

Alors que la Cour pénale internationale (CPI) a rendu son premier jugement mercredi 14 mars à l’encontre du Congolais le site de g.jpgThomas Lubanga (RDC), reconnu coupable de crimes de guerre, sept pays africains sont toujours au centre des attentions de l'instance internationale. De la Libye à la Côte d’Ivoire en passant par Khartoum et Kinshasa,le site de guy kouassi vous invite à un faire le tour d’Afrique des personnalités dans le collimateur de la CPI.

COTE D’IVOIRE

La CPI conduit depuis octobre 2011 une enquête sur des crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis pendant la crise postélectorale, dont sont accusés le camp de Laurent Gbagbo et celui du président Alassane Ouattara. le site de guy kouassi gbagbo.jpg

Le 23 novembre, cette procédure a abouti à un mandat d’arrêt délivré à l’encontre de l’ancien président, détenu à ce jour à la CPI et qui prépare activement sa défense avec son avocat principal, le Français Emmanuel Altit (ancien défenseur des infirmières bulgares en Libye).

Alors que la compétence de la Cour se limitait à l’origine à la période de crise postélectorale (2010-2011), les juges ont récemment demandé au procureur de présenter à la Chambre toute information supplémentaire dont il disposerait sur les crimes commis depuis 2002.

Libye

Trois mandats d’arrêt ont été délivrés à l’encontre d’anciens officiels libyens. Seif el-Islam, fils du défunt leader Mouammar Kaddafi fait l'objet de l'un d'eux depuis le 27 juin 2011 pour crimes contre l'humanité, lors de la répression de la rébellion libyenne.

Arrêté le 19 novembre dans le sud du pays, Seif el-Islam restera incarcéré à Zenten, en Libye, jusqu’à son procès. « Il n’est qu’un criminel inoffensif et ne présente pas de danger. Nous n’avons pas de problème à le garder si c’est mieux pour la Libye », a ainsi déclaré Ibrahim Turki, 14.jpgresponsable local des affaires sanitaires du Conseil national de transition (CNT).

Le 22 novembre 2011, les juges de la CPI ont en revanche ordonné la fermeture du dossier de Mouammar Kaddafi, décédé le 20 octobre, qui faisait lui aussi l'objet d'un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité.

La troisième personnalité visée, Abdallah Senoussi, ancien chef des services de renseignements, est aujourd’hui incarcérée en Mauritanie en attente d'une possible extradition vers La Haye ou la Libye.

Lire la suite

24/09/2011

UNE MISSION D'INFORMATION DU HAUT CONSEIL DES IVOIRIENS DE LA DIASPORA A ABIDJAN

P.FAMILLE.jpgLe Haut conseil des Ivoiriens de la diaspora (HCID) a rencontré la presse ce jeudi à Cocody-Angré pour présenter cette nouvelle organisation née en Mai 2011, suite au passage du président ivoirien, Alassane Ouattara, à Paris. Désormais, celle-ci se présente comme la référence. Car ce genre d’association n’a jamais existé dans  la diaspora ivoirienne.  Leur   souhait est de fédérer tous les ivoiriens de la diaspora autour de ce projet afin de devenir une voie audible auprès des nouvelles autorités ivoiriennes. Le but : défendre les ivoiriens de la diaspora et de les assister à l’étranger. Ainsi, le Hcid entend également faciliter l’intégration des étudiants ivoiriens et promouvoir la culture ivoirienne.


Au plan national interne, les membres de cette organisation comptent bien s’impliquer dans le développement de la Côte d’Ivoire notamment dans les secteurs clefs comme la santé où il faut nécessairement augmenter la couverture vaccinale contre certaines maladies (hépatite virale B, Tétanos, etc.) en rapprochant les soins des populations rurales éloignées des grands centres des grandes villes ; en offrant des soins dont la qualité se rapprochera de plus en plus  de celle des pays développés à long terme.


Au niveau de l’agro-alimentaire, Le Haut conseil veut mobiliser des fonds et des ressources humaines en Europe et dans le monde  pour mieux contribuer à développer le secteur agro-alimentaire en Côte d’Ivoire- Exemple concret: la diaspora (HCID) veut contribuer à réduire le coût de la viande bovine de plus de 40%. Espérant  que le moment venu, le gouvernement prêtera une oreille attentive à ce projet.

 

Lire la suite