topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/08/2011

Côte d'Ivoire : suspension provi Côte d'Ivoire : suspension provisoire de l'opération "Pays propre"

patmosguy.jpgLancée par le gouvernement d’Alassane Ouattara fin juillet, l’opération très controversée baptisée "Pays propre" marque le pas en Côte d'Ivoire. Elle tarde à démarrer à l’intérieur du pays et a été momentanément suspendue à Abidjan. Dans certains quartiers, la capitale économique ressemble à une ville en chantier délaissée par un bâtisseur peu pressé d’achever son œuvre.

Sur le long du boulevard des Martyrs de Cocody, les gravats jonchent les trottoirs. Se mêlant aux ordures et aux détritus, ils sont très loin de rendre le pays... propre. L’opération lancée avec fracas par la ministre de la Salubrité urbaine de Côte d'Ivoire, Anne Désirée Ouloto; est désormais suspendue après avoir conduit à la démolition de nombreux « maquis », restaurants et bars de la mythique rue Princesse de Yopougon (commune populaire d’Abidjan) le 5 août dernier.

Reprise le 1er septembre ?

Les bulldozers étaient devenus le cauchemar de ceux qui avaient occupé des espaces sans titre de propriété, et installé des commerces aux abords des voies sans autorisation. Mais leurs moteurs se sont arrêtés lundi dernier. Une suspension provisoire, en rapport avec les vacances des membres du gouvernement, à en croire Anzoumane Bamba, le conseiller en communication de Mme Ouloto. « L’opération comporte des volets sociaux, économiques, voire sociologiques que seule la ministre a compétence pour gérer, explique M. Bamba. L’opération devrait logiquement reprendre le 1er septembre ».

Et le ministère de la Salubrité urbaine de démentir catégoriquement l’information selon laquelle l’opération aurait été stoppée faute de financements, ce qui conforterait ceux qui dénoncent une manœuvre spectaculaire mais mal préparée et prématurée. «Sur un budget global de 400 millions de F CFA (615 000 euros, NDLR) pour toute la période que va durer l’opération et sur toute l’étendue du territoire, le ministère de l'Économie a déjà dégagé 300 millions F CFA (462 000 euros, NDLR) », indique M. Bamba. La preuve, selon lui, qu’aucun problème de financement ne se pose.

Lire la suite

12:16 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0)

26/08/2011

Le classement Forbes 2011 des cent femmes les plus puissante au monde

 

guy 1.jpgLe classement Forbes 2011 des cent femmes d'affaires, politiques, artistes... les plus puissantes du monde est dominé par la chancelière allemande Angela Merkel. Agées de 25 à 85 ans, elles contrôlent à elles-seules 30.000 milliards de dollars. Mais dans ce classement aucune Africaine ne figure sur la liste. Alors pourquoi la femme Africaine n'est-elle  pas à ce grand rendez-vous?

Christine Lagarde la première Française quant à elle, arrive à la 9ème place. Le classement est plutôt dominé par les Américaines.

Voici les douze premières.guy2.jpg

Hillary Rodham Clinton -La secrétaire d'État des États-Unis avance de trois rangs cette année. Classée cinquième en 2010, elle ravit la deuxième place du classement. Habituée des palmarès, l'épouse de l'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, figurait déjà dans le Top 10 en 2004. Elle était alors sénatrice de l'État de New York. Time l'a aussi choisie à cinq reprise pour sa liste des 100 personnes les plus influentes.

Lire la suite

17:10 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0)

25/08/2011

Côte d'Ivoire : 5 ans après le drame du Probo Koala, des milliers de victimes toujours pas indemnisées

probo koala 1.jpgLe versement des déchets toxiques à Abidjan, le 19 août 2006, n'a toujours pas donné lieu à toutes les indemnisations obtenues en justice. Sur les quelque 260 millions de dollars versés par Trafigura, l'affréteur du cargo Probo Koala, seule une petite partie est arrivée à bon port.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Côte d'Ivoire : 5 ans après le drame du Probo Koala, des milliers de victimes toujours pas indemnisées | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Amnesty International a appelé vendredi le nouveau gouvernement ivoirien à "agir fermement" pour que des milliers de victimes des déchets toxiques déversés en 2006 à Abidjan perçoivent l'indemnisation prévue, et mis en cause l'association chargée de la répartir.

"Plus de 6.000 personnes n'ont toujours pas reçu ce qui leur est dû, (...) après un accord obtenu difficilement auprès de Trafigura", l'affréteur du cargo Probo Koala, affirme l'ONG dans un communiqué.

Dénonçant, cinq ans après le déversement des déchets, les "retards répétés et (le) manque de transparence" qui ont marqué l'opération de dédommagement, l'organisation de défense des droits de l'Homme a appelé les autorités à "agir fermement pour montrer que la corruption et le détournement de fonds ne seront pas tolérés".probo koala 2.jpg

Disparition de l'argent

Selon l'ONG, la somme totale des indemnisations versées par Trafigura "dépassait les 260 millions de dollars, mais on ignore ce qu'est devenue une bonne partie de cet argent", dont la distribution avait été confiée à la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques (CNVDT-CI).

Après un accord signé en septembre 2009, Trafigura a versé 22,5 milliards de francs CFA (33 millions d'euros) destinés à quelque 30.000 victimes.

probo koala 6.jpg

Lire la suite