topblog Ivoire blogs

17/03/2011

Excellences, MM les Présidents de la république des Présidents: voici les nouvelles du PEUPLE

Ado-Gbagbo-Bedie.jpgExcellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents,

Depuis novembre 2010, vous avez été brillamment élus présidents de votre Chère république par votre peuple.

L’un d’entre vous a eu sa victoire proclamée par le Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) et confirmée par l’ensemble de la communauté internationale. L’autre, a eu sa victoire confirmée par le Conseil Constitutionnel. L’armée et des »jeunes patriotes », quelques intellectuels panafricains fatigués du néocolonialisme constituent ses soutiens forts à travers le monde.

Excellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents, depuis vos brillantes élections, LE PEUPLE se meurt. Chaque jour, des hommes, des femmes, jeunes et enfants sont assassinés, violés, des biens publics et privés sont détruits. Certainement, vous n’en savez rien puisque retranchés dans vos palais respectifs.

Aussi, nous vous savons très occupés, préoccupés par la sauvegarde de vos intérêts respectifs et ceux de vos peuples. C’est donc pourquoi nous nous donnons la peine de vous donné les nouvelles du peuple, LE PEUPLE.


Excellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents, voyez-vous! LE PEUPLE souffre. Oh! rassurez-vous! personne ne vous en tient pour responsables. Ainsi, vos victoires devraient suffire à ce PEUPLE ingrat pour qui vous n’avez plus le sommeil.

LE PEUPLE souffre, parce qu’il s’est divisé (seul). Et, cela n’est pas de votre fait. Depuis quand une victoire à des élections crédibles, transparentes, historiques divisent-elle un peuple?

Non! c’est même de la manipulation de faire croire que le peuple est divisé.

Excellences Messieurs les Présidents de la République des Présidents, dans LE PEUPLE, il y a trois catégories d’individus.

1. Il y a ceux qui sont dans le camp de celui dont la victoire est proclamée par le Président de la CEI et certifiée par l’ONUCI. Ces derniers sont présentés par le camp adverse comme des terroristes, des étrangers, des rebelles. Ne méritent t-il pas d’être traité ainsi puisqu’il conteste la victoire de l’autre camp. Ils traitent l’un d’entre vous de voleur, de dictateur et s’attaquent aux préfets, incendient et pillent des biens des cadres qui lui sont proches. Qu’est-ce que cela peut bien vous faire, puisque votre victoire est incontestable.

2. La deuxième catégorie est constitué de personnes soutenant l’autre président, celui dont la victoire est confirmée par le conseil constitutionnel. Ceux là, sont présentés par l’autre camp comme des miliciens, des mercenaires. Eux aussi, n’hésitent pas à bruler vif des personnes soupçonnées d’être dans l’autre camp. Ils volent les biens de cadres issues de l’autre camp. Des personnes mal intentionnées osent même brandir le spectre de la guerre civile. Guerre civile! ce n’est pas un problème pour vous, qu’ils disent ce qu’ils pensent, vous avez gagné et le reste n’est que manipulation, montage et pur fantaisie.

3. La troisième catégorie constitue des personnes qu’on peut qualifier de neutres. Enfin! ils le sont du moment où personne ne les aperçoit dans un camp. Cette neutralité ne leur épargnent malheureusement pas des souffrances. Ainsi, si l’un d’eux venaient à être assassiné par le camp du président dont la victoire est proclamée par la CEI, personne ne s’indignerait dans l’autre camp puisqu’il sera présenté comme un rebelle, un terroriste.

source : avenue 225

Commentaires

frere j'ai bien aimé ton article , il n'est pas partisan. je pense qu'il est tant que le peuple adhère au parti de paix,de la fraternité,car j'ai certitude enorme qu'il detient le bon programme de sortie de crise pour notre nation

Écrit par : youkou | 18/03/2011

frere j'ai bien aimé ton article , il n'est pas partisan. je pense qu'il est tant que le peuple adhère au parti de paix,de la fraternité,car j'ai certitude enorme qu'il detient le bon programme de sortie de crise pour notre nation

Écrit par : youkou | 18/03/2011

Les commentaires sont fermés.