topblog Ivoire blogs

27/02/2011

crise ivoirienne , Écarter Gbagbo et Ouattara, est la solution de GUY Kouassi

actu_image_1559.jpgEt si la seule solution, la vraie, celle qui sauvera la Côte d'ivoire de la guerre était d'écarter Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara du pouvoir ?
Beaucoup d'encre ont coulé depuis les premiers incidents en Côte d'ivoire; incidents consécutifs au deuxième tour des présidentielles dans le pays. Certains ont demandé à Laurent Gbagbo de céder le pouvoir, d'autres ont demandé à Alassane Ouattara de renoncer au pouvoir. A l'heure où les zones de conflits se multiplient en Côte d'Ivoire, où le pays est au bord de la guerre civile, ne faut-il pas réellement réétudier la situation du pays ?

Pourquoi Laurent Gbagbo doit partir

Laurent Koudou Gbagbo président de la Côte d'ivoire depuis 10 ans a longtemps été un opposant farouche à feu Félix Houphouet Boigny. Si ses arguments de défense de la démocratie et de la bonne gestion du pouvoir ont fait mouche en son temps, et si ses multiples combats pour la liberté ont séduit, Laurent Gbagbo n'est plus depuis qu'il a pris le pouvoir, le personnage sympathique et qui soutenait son peuple. Même si on ne saurait l'accuser de tous les maux du pays, Laurent Gbagbo n'a en 10 ans de gestion du pouvoir rien fait de concret dans le pays à part s'amasser une fortune (non encore estimée...).

Premier faux pas : Pour en revenir aux derniers événements, celui qui s'est autoproclamé président, a dénoncé les résultats de la CEI, mais à user de ses relations pour dévier la loi: Le conseil constitutionnel du pays a bien le droit de remettre en cause les résultats de la CEI, il a bien le droit d'annuler certains résultats, mais à le devoir de demander la reprise des élections dans les zones incriminées. Ce qui n'a pas été le cas. En voulant rétablir l'ordre constitutionnel, le conseil a plutôt retourné les résultats des élections en faveur de Gbagbo.

Comment peut-on exiger le respect de la loi, quand soi-même on l'enfreint ? Comment le conseil peut-il encore être crédible?

Deuxième faux pas: N'oublions pas non plus que le président de la Côte d'ivoire n'a droit qu'à deux mandats... Gbagbo a fait dix ans au pouvoir; un mandat de 5 ans, et 5 autres années octroyées pour la période de règlement de crise...

Troisième faux pas: , mais de taille: Laurent Gbagbo use et abuse de l'argument de l'impérialisme. Mais qu'est-ce que c'est que l'impérialisme. Selon Wikipedia, "L'impérialisme est une stratégie, une manière ou une doctrine politique de conquête, visant la formation d'un empire, ou de domination. Ce terme est parfois employé pour désigner plus particulièrement le néocolonialisme. Par extension, « impérialisme » désigne tout rapport de domination établi par une nation ou une confédération sur un autre pays.".
L'argument le plus fréquemment utilisé par le camp Gbagbo, est que seul Gbagbo garantirait l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Seul Gbagbo pourrait empêcher les occidentaux de s'accaparer du pays.
On le compare volontiers à Thomas Sankara, ou même Nelson Mandela. Mais ce que ses supporters oublient, c'est qu'a aucun moment Sankara ou Mandela n'ont rejeté une partie de leur peuple; à aucun moment, ces deux illustres africains, n'ont incité les leurs à s'entredéchirer. Même si Gbagbo n'est pas l'initiateur de la théorie de l'ivoirité, il n'a rien fait pour y mettre fin. Plusieurs de ses compatriotes du nord ont été et sont considérés par ceux du sud comme des étrangers.
Mais qu'est-ce que c'est qu'un étranger? Qui en Afrique, ou même dans le monde peut se targuer d'être à 100% d'un pays? Qui?

Quatrième faux pas: comble de l'ironie, Charles Blé goudé, (initialement étudiant a en un temps record prospéré sous la présidence Gbagbo -on ne sait comment-) a été nommé ministre après le départ de Soro. Charles Blé goudé, agitateur social, qui a une haine de "l'étranger" et donc de ceux qui ont une nationalité douteuse et donc de certains compatriotes. (

En résumé: Gbagbo n'a rien fait d'utile pour son pays, a privatisé bon nombre de sociétés nationales (en revendant même aux "vilains occidentaux"), n'a rien fait pour mettre fin aux histoires d'ivoirité, a aussi contourné la loi pour se maintenir au pouvoir, et pire, continue à massacrer ses opposants et tout ceci "pour le bien de la Côte d'Ivoire.

Pourquoi Alassane Ouattara doit partir

Alassane Ouattara, premier ministre de feu Félix Houphouet Boigny est un brillant économiste né à Dimbokro (Côte d'ivoire). De la lignée du fondateur de l'empire Kong à cheval sur la Mali, le Ghana, le Burkina Faso et la Côte d'ivoire. Très tôt catalogué comme étranger, il a été à maintes reprises défendu par Houphouet Boigny, qui condamnais les attaques que subissait son nouveau protégé.

Écarté de la présidentielle à plusieurs reprises, par celui qui s'avère être son allié aujourd'hui, je veux nommer Henry Konan Bédié, il a pu se présenter aux élections de 2010, grâce à (il faut le dire) Laurent Gbagbo;
Après un premier tour sans ambages et un débat télévisé avec ce dernier (débat pendant lequel il s'est montré plus offensif et plus à même de gérer le pays), il a reçu le soutien de son ennemi d'hier (Bédié). Mathématiquement, Ouattara devait remporter la présidentielle; mais une élection est loin d'être une équation mathématique;

Premier faux pas: la CEI n'ayant pu proclamer les résultats à son siège, (le président ayant été bloqué par les partisans de Gbagbo) n'a rien trouvé de mieux à faire que de les proclamer au siège de Ouattara. Sans attendre les résultats définitifs, ce dernier s'est félicité devant les caméras.

Deuxième faux pas: les multiples soutiens occidentaux reçus par Ouattara, avant même la proclamation des résultats définitifs par le conseil constitutionnel, n'ont pas arrangé les affaires de Ouattara dans un pays où l'étranger faisait peur, dans un pays qui se sentait occupé; Ouattara rejette la décision du conseil constitutionnel au lieu de faire un recours. (recours qui peut sembler inutile vu la situation).

Troisième faux pas: Le soutien des rebelles du nord

Quatrième faux pas: Ouattara a pris plusieurs décisions qui n'avaient pas l'air d'être suivies. Son annonce de la prise de la RTI révèle son côté naïf: Tous ceux qui connaissaient Gbagbo savaient qu'il ne se laisserait pas faire. Plusieurs déclarations qui au lieu de le servir, montrait en avant son côté isolé, président de l'hôtel du Golf comme aime l'appeler Gbagbo.
Les sanctions économiques ne jouent pas non plus en sa faveur et conforte Gbagbo qui le désigne comme ennemi de la nation.

En résumé: Ouattara n'est pas le président de la Côte d'ivoire, vu que selon la loi seul le conseil désigne le président; Les soutiens de Ouattara ne semblent pas jouer en sa faveur, surtout après la diffusion du documentaire Françafrique de la chaîne française France 2.

DSCF1218.JPGPourquoi Ouattara et Gbagbo doivent partir

D'un côté comme de l'autre, il y a eu infraction de la loi. D'un côte comme de l'autre, ils représentent la scission du pays. Ouattara et Gbagbo sont chacun soutenus par près de la moitié de la population ivoirienne. Et il est tant de le reconnaître que quelque soit le scénario final le pays serait en proie à de grandes difficultés:

* Gbagbo se désiste (de gré ou de force) en faveur de Ouattara: ses soutiens patriotes risquent de se rebeller; ce qui va maintenir des zones de conflit dans le pays...
* Ouattara se désiste en faveur de Gbagbo: les rebelles refusent la situation et refusent de déposer les armes. La crise continue

alors mes très chers copatriote, voici mes rémedes j'attend vos critiques et sugestions

Commentaires

jeune frère je partage ton avis, comment laissé tout un pays bruler par la faute de deux individus en tout cas moi je te soutient

Écrit par : esmel | 28/02/2011

et encore Blé Goudé envois les jeunes pour barrer le passage aux force ONUsienne

Écrit par : koré | 01/03/2011

le seul problème de la Côte d'Ivoire c'est ALASSANE DRAMANE OUATTARA.
s'il dit aimé son pays, il ne procèdera pas de la sorte pour arracher le pouvoir de la main de GBAGBO!
Rappelle toi, M. ALASSANE DRAMANE OUATTARA qui a gardé un goût amer de la victoire à l'élection présidentielle de Laurent GBAGBO (de son surnom Lorenzo Lamas!), donnant pour prétexte le fait qu'il ait été écarté de par sa nationalité jugée douteuse, a financé une rébellion armée pour semer le désordre dans notre cher pays.
De là est partit tous les maux que nous vivons actuellement. c'est vrai que précédemment nous avions des problèmes en CI, mais cela pouvait se résoudre autrement
Dès l'instant qu'on associe les armes à la politique, c'est le chaos! Crois moi, l'on a l'exemple de plusieurs pays qui ne s'en sont pas sortit de suite à cause d'une merde de rébellion. Telle est la merde dans laquelle ce putain de ALASSANE DRAMANE OUATTARA nous a mis. S'il avait été sincère envers lui-même, afin de prouver par des moyens légaux la véracité de sa nationalité, et se faire accepter comme candidat après le mandat de GBAGBO, on en serait pas à cette situation.

Voici ma vision de cette merde de situation. je souhaite vivement qu'on en sorte, mais...nous sommes très loin d'en sortir. La politique a eu le temps de pourrir les esprits des ivoiriens.

Que Dieu nous garde.

Écrit par : maiga jean-luc | 01/03/2011

Effectivement j'ai assisté a l une de ces réunions dans un quartier non loin de l église Saint Etienne car rhdp et lmp font des réunions en vue de protéger leurs parents en montant la garde a tour de rôle. Cependant hier certains jeunes de la mosquée la attaquer ceux du quartier gelti selon des contacts qui y vivent et j ai même entendu des coups de feu tirés en l air par les gendarmes pour disperser kes deux camps.au quartier sicogi rhdp et lmp cohabitent pourquoi sa fait de longue année que nous sommes voisins,nous avons grandi ensemble mais pour ces deux obscédés par le pouvoir qui de surcroit nous utilisent comme des boucliers nous sommes pret a nous sacrifier ivoirien sa ne nous ressemble pas. Si d autre jeunes d ailleurs viennent attaquer koumassi nous devons repliquer tous rhdp comme lmp puis nous affrontés peut etre nous même après car s'ils arrivent d'ailleurs ils ne sauront pas distinguer rhdp d'lmp. Effaçons cette mentalité de notre tête. Essayons de nous entendre et faire partir ces deux hommes prêt a nous sacrifier pour assouvir leur soif de pouvoir. D ailleurs pourquoi leurs enfants ne viennent pas manifester en première ligne ,c est parcequ'ils sont même pas là.Et on a qu'Abidjan comme ville industrialisé. de très mauvaise personne attendent qu'on s'entretu,qu'on détruise la côte d'ivoire pour prétendre la reconstruire et si c est le cas on va revivre l epoque de la colonisation et on sera plus opprimés que ça la été. Car on servira le mal et on lui sera toujours redevable(toujours).reflechisser c'est ce qu ils veulent.

Écrit par : frozenisification | 02/03/2011

bonjour cher bien aimée, j'aime bien tes écris mais j'aimerais bien te poser une question que je me pose tres souvent. enfin c'est quelques question
1. dite moi pour qui laurent Gbagbo dit se batre aujourd'hui, pour son fauteil présidentiel ou pour le peuple ivoirien?
2. vue le fait que depuis un mois il n'y plus de gaz, plus medicament, plus de banque il y a 4 mois, pas d'eau ni l'elctricité dans certain quartier d'abidjan et que tout l'interieur du pays est controlé par les hommes de outara, il ne serait pas sage de se retirer et laissé les ivoiriens en paix?
3. dites moi pendant les campagne le président gbagbo avait anoncé que ouatara l'avait empéché (sans preuve) de travailler, alors vous pensé que là ou son amis suprime les resultat de 7 depatement pour le faire gagné, c'est la qu'il va le laissé? non je repond donc encore 10 ans de retard
4. aujourd'hui une source proche du pallait ma confirmé que president gbagbo c'est armé à auteur de 400 milliards pourtan ce qui utilise ces armes aujourd'hui ne travail pas quel combat mene donc laurent GBagbo?
bref repondez moi...

Écrit par : guy kouassi | 10/04/2011

Les commentaires sont fermés.