topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

05/09/2010

BlackBerry 6, tourné vers le grand public

 

Avec la nouvelle mouture de son système d'exploitation, RIM fait de ses futurs BlackBerry des produits plus accessibles pour le grand public. Petite présentation d'un OS bien troussé.

techyou+blackberry+pics2.jpg
Souvent affublé d’une image un peu trop « pro », malgré le carton récent de ses terminaux simplifiés auprès des jeunes (grâce aux claviers complets pour les SMS surtout), le BlackBerry fait peau neuve avec un système d’exploitation revu et corrigé pour devenir plus intuitif et accessible. Baptisé BlackBerry 6, cet OS est embarqué dans le futur bestseller annoncé de la marque Research in Motion (RIM), le Torch 9800. Surtout, le système BlackBerry se devait d’évoluer, devant les progressions réalisées par ses petits camarades en termes d’ergonomie, de convivialité et d’usages. Fraîchement lancé, le Torch permet ainsi de constater que, oui, RIM a mis les petits plats dans les grands pour accoucher d’un système d’exploitation qui n’a rien à envier à la concurrence.

BB cuisine

Et la concurrence, RIM s’en est bien servi. Android, iOS de l’iPhone, futur WindowsPhone 7 Series, la firme a certainement décortiqué les OS d’en face pour servir avec « BB6″ une navigation dans la mouvance 2010. Tout en conservant une certaine austérité graphique « historique », sûrement dans l’optique de ne pas perdre les utilisateurs de la première heure, le nouvel OS BlackBerry fait la part belle à l’icône, mieux mis en avant.

La disposition des icônes est paramétrable. On peut choisir d’accéder directement à toute la liste ou bien de n’avoir en vue que 4 raccourcis pour les médias, le téléchargements, le multimédia, les applis le plus souvent utilisées ou encore les icônes de son choix. Comme WinPho7 et certains terminaux Samsung et LG, BB6 propose également une page Social Feeds, qui regroupe tout un tas d’accès préférentiels aux réseaux sociaux actifs de l’utilisateur. Il est même possible d’établir une mise à jour collective et simultanée de tous (par exemple, un statut sur Facebook et Twitter en même temps).techyou+bb+torch.jpg

Côté web, BlackBerry passe désormais au convivial avec une navigation par onglet bien plus pratique. Les terminaux gérant le multitâche, il est possible d’ouvrir plusieurs application et de naviguer de l’une à l’autre en pressant quelques secondes le bouton central. Un menu déroulant s’afficha alors avec toutes les applications lancées. Côté applications, le store BlackBerry compte aujourd’hui un peu plus de 6000 applications, ciblant aussi bien les bosseurs que les joueurs occasionnels.

Quant à l’appareil photo, l’OS lui apporte différent mode de prise de vue ainsi que de menues possibilité de retouches directes. A n’en pas douter, ce BB6 rassemble, ou tente de rassembler, pro et « casuals ».

Torch et les autres

Premier à en bénéficier, donc, le Torch 9800 sera bientôt rejoint par le Pearl 3G et les Bold 9700/9650 via une mise à jour gratuite du système. Et c’est à peine exagéré d’écrire que le Torch 9800 arrive sur le marché avec une pression gigantesque. Mike Lazaridis, numéro 2 de RIM, n’a-t-il pas annoncé lors de la présentation du terminal qu’il s’agissait de « l’un des lancements de produit les plus importants de l’histoire des BlackBerry » ?techyou+blackberry-186x140.jpg

Alors, pour batailler contre iPhone, Android et consorts, le Torch se dote d’un écran tactile de 3,2 pouces (un peu plus petit qu’un iPhone, par exemple) ainsi que d’un clavier complet coulissant, de l’OS 6, d’un capteur photo de 5 mégapixels, de 4 Go de mémoire interne et de la connectivité WiFi n. Une de deux mondes, le tout tactile iPhone/Android et le physique pur BlackBerry, donc.

Pour les possesseurs d’autres terminaux BlackBerry, comme le Storm 2 ou le Curve, il semblerait que la mise à jour les évite. Dommage, surtout que ce nouvel OS 6 brasse large et bien. Au moins assez  pour contenter n’importe quel utilisateur de smartphone.

17:14 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.